tour lamarck

Pourquoi repenser un propylée pour le Jardin des Plantes?

-lui redonner de la visibilité depuis l’extérieur,

-pour mieux le localiser

-pour améliorer l'orientation dans le parc

-pour créer un espace symbolique permettant d’unifier les éléments

hétérogènes du jardin

-pour établir un symbole fort et marquant, résumant le contenu du jardin.

QUI EST LAMARCK?

Jean-Baptiste de Lamarck (1er août 1744, Bazentin, Somme – 18 décembre 1829, Paris) est un naturaliste français. Au début du XIXe siècle, il a réalisé la classification des invertébrés, qui regroupent environ 80 % des animaux. Il est un de ceux qui ont pour la première fois utilisé le terme de biologie pour désigner la science qui étudie les êtres vivants.

Il est aussi le premier à proposer une théorie matérialiste et mécaniste des êtres vivants à partir de laquelle il élabore une théorie de leur évolution. Sa théorie transformiste est fondée sur deux principes :

la complexification croissante de l’organisation des êtres vivants sous l’effet de la dynamique interne propre à leur métabolisme ;

leur diversification, ou spécialisation, en espèces, à la suite d’une adaptation à leur milieu de leur comportement ou de leurs organes.

Lamarck est ainsi un des premiers naturalistes à avoir compris la « nécessité théorique » de l’évolution des êtres vivants.

Statue par Léon Fagel, sur le monument érigé en 1909 par souscription universelle au Jardin des Plantes de Paris.

3000 espèces sont recensées dans cet arbre.

Le Jardin des Plantes utilise déjà cette méthode de recensement au sein de leur signalétique.

Si, pour rendre chaque espèce lisible sur une signalétique, on leur donnait un corps de texte de 2,5cm de haut, on aurait un cercle de plus de 25 mètre. Et si on les superposait,  on aurait une pile de 80 mètres. 

L’ARBRE DE L’ÉVOLUTION ACTUALISÉ

 

«tous les êtres que nos sens peuvent apercevoir, conjointement avec ceux que leur ténuité ou leur 

éloignement nous rendent imperceptibles, forment dans leur ensemble, ce qu’on exprime par le mot univers.» 

 

Jean-Baptiste de Monet, chevalier de Lamarck 1794